Lettre ouverte aux maires de Paris et Rome.

Lettre ouverte aux maires de Paris et Rome.

“Les jeunes veulent s’engager pour Paris et Rome”

Lancement de l’initiative étudiante Francia chiama Italia

Madame la Maire, Monsieur le Maire,

C’est avec enthousiasme que nous avons pris connaissance du renouvellement du partenariat exclusif entre les villes de Rome et Paris sur des sujets aussi divers que la culture, le patrimoine, la mobilité ou encore la végétalisation.

Marianne, association étudiante implantée à la LUISS à Rome et à Sciences Po à Paris se donne pour mission d’approfondir la relation franco-italienne, à travers l’organisation de consultations de la jeunesse ayant pour but de proposer des initiatives innovantes pour poursuivre cet objectif.

Dès la rentrée de Septembre, nous organiserons, avec l’association étudiante “La Strada”, la première édition junior des dialogues franco-italiens, qui auront pour thème la Culture.

Cet exercice ne se contentera pas d’une vaste discussion sur les approches de l’accès à la culture pour les jeunes ; il fera des propositions concrètes pour qu’au niveau municipal et national, les approches françaises et italiennes se nourrissent. La rédaction de ces propositions sera faite par des jeunes engagés, en collaboration avec les parties prenantes.

Nous souhaitons par ailleurs nous baser sur le réseau de jumelages existant entre les villes françaises et italiennes (plus de 900..!), en particulier le jumelage unique entre Paris et Rome, pour développer un réseau bilatéral qui puisse permettre aux villes jumelées de:

• Implémenter la qualité et la quantité d’échanges culturels.

• Proposer des initiatives étudiantes dans le cadre des partenariats académiques entre les universités des villes jumelées

• Organiser des initiatives locales bilatérales visant à la valorisation du territoire.

Nous avons déjà porté cette initiative avec succès auprès des acteurs institutionnels bilatéraux et internationaux (Ambassade de France en Italie, Ambassade d’Italie en France, Quai d’Orsay) .

Convaincus que la jeunesse peut être porteuse d’idées nouvelles pour les villes françaises et italiennes, nous vous sollicitons, Madame, Monsieur, pour vous demander de prendre en compte ces propositions, et notre volonté d’engagement à vos côtés. Une première idée pourrait être celle de la réalisation d’une table ronde sur les défis qu’envisage la jeunesse parisienne et romaine pour nos villes.

Nous sommes à votre disposition pour une rencontre de présentation et une première séance de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.